Témoignage de M. Olivier

Témoignage d’un appel au service.

C’est à la fin de l’année 1944, à l’âge de 16 ans, que je me suis fait baptiser, après avoir réalisé la protection de Dieu pendant les moments dangereux de la guerre. Puis les choses ont changé : le sport, les amis… Toutefois, de temps à autre, je me rendais à l’église pour assister au culte. Ensuite, il y a eu la maladie en 1947 : occlusion intestinale. A l’époque, la médecine n’avait pas toutes les connaissances d’aujourd’hui et c’est ainsi que j’ai passé une semaine entre la vie et la mort. Le médecin était même venu signer l’acte de décès. Mais Dieu, plein de compassion, envoya un frère de L’Eglise qui pria, m’imposa les mains conformément au verset de Marc ch. 16 v. 18 et me posa la question suivante : « Et toi pourquoi ne pries-tu pour ta guérison ? ». C’est ce que je fis, bien sans conviction. Et là, Dieu dans tout son Amour m’a guéri immédiatement : trente minutes plus tard, j’étais debout !!! Dieu a accompli un miracle comme Il le fait toujours aujourd’hui. Je compris alors toute la bonté de Dieu et lui ai demandé le pardon de mes péchés. Par la suite, je fus fidèle aux réunions et depuis ce jour, Dieu a toujours été fidèle avec moi. Là fut mon expérience avec Dieu.

Un Dimanche matin, Dieu m’a appelé à son service par un parlé prophétique. Ce n’était pas possible, je me sentais incapable, comme Moïse, toutes les excuses étaient bonnes… Alors, je suis allé dans une autre église où je n’étais pas connu ; et là j’entendis le même message m’appelant à son service, et m’indiquant qu’il serait à mes cotés dans les moments difficiles. Maintenant, en regardant en arrière, oui, Dieu a toujours été présent. Et ainsi chemin faisant, avec l’aide de mon Pasteur, je me suis engagé à servir Dieu, à annoncer sa Parole.

Une pensée était en moi : celle que je mourrai, comme mon père, à 37 ans. Dieu m’a délivré de cette angoisse ; la preuve je suis encore vivant !…

Puis, mes pères ont vu en moi les aptitudes pour servir Dieu. L’esprit Saint m’accompagnait.

A partir de là, mon épouse et moi-même avons laissé la Normandie pour le Finistère sud, la Loire-Atlantique , Saint Nazaire. Nous y avons vu de grandes choses : des guérisons, des foyers qui ont retrouvé la paix… Dieu a permis une vie de bonheur. Même dans les moments difficiles, les paroles de Dieu demeurent réelles.

Pendant notre ministère à Saint Nazaire, Dieu nous a permis d’ouvrir un lieu de culte à Redon. Ensuite, dans ma retraite, j’ai pu aider mes frères dans le service, notamment dans les œuvres de Nantes, Ancenis, Rezé, Vannes. Ce que je pensais impossible est devenu possible avec Dieu : l’important est de l’aimer et de garder la foi. La Parole est La Vérité.

Dernièrement, la maladie m’a de nouveau frappé : accident vasculaire cérébral, ablation d’un rein. Tout cela sans souffrance et Dieu m’a rétabli.

Quelle merveilleuse grâce que de posséder un tel Sauveur, et d’avoir Son Livre, la BIBLE, pour le découvrir. Puissiez-vous la lire ; ce qu’il a fait pour moi, il peut le faire pour vous.

Il demeure fidèle, Il dit, Il fait.

Claude Olivier

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *