De quoi te plains-tu ?

Le propos traite ici des murmures et du mécontentement de l’humanité. A bien y réfléchir sommes-nous les plus malheureux des hommes ? Quelques mots de ce pertinent poême : Compte les bienfaits de Dieu, met les tous devant les yeux et tu verras combien le nombre en est grand . »
Alors , ouvre mes yeux pour contempler et mon cœur pour te remercier !

Nous vous invitons à visiter notre blog ou à cliquer sur LA BIBLE

 

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *