Fautes pardonnées et oubliées

Le psaume 51 est celui du pardon total de Dieu pour tout fils prodigue qui revient en pleurant et dont les larmes se changent en allégresse d’avoir été absous de fautes les plus abjects et monstrueuses. Le seul et juste sacrifice s’inspire d’une repentance qui humilie l’orgueil, courbe l’homme coupable lequel peut croire ensuite à une restauration complète dans un cœur pur et un esprit bien disposé.

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *