Tout est bouleversé ! Yves prigent

Mais où sont nos saisons ?

Elles nous ont échappées !
Et même les dictons,
N’ont pu se vérifier !

Et quand reviendront-elles,
Pour reprendre leur place ?
Nous les trouvons si belles !
Chacune montrant sa face.

Arrêtons d’accuser,
Ou de faire allusion ;
La main, les poings levés ;
Pure contestation !

On cherche un coupable,
Celui qui est là-haut !
N’est-il pas responsable,
Devant tous ces fléaux ?

Il l’avait bien réglée,
La terre cette pendule ;
Mais l’homme l’a faussée,
Le faisant sans scrupule.

Nous récoltons ainsi,
Le fruit de nos semailles ;
Maintenant bien petits,
Face à cette bataille !

Nos vies, et nos pensées,
Cœur de nos réflexions ;
Il faut les réformer,
Et passer à l’action.

Reconnaître enfin,
Que nous sommes égarés !
Et prenons-lui la main,
Pour tout recommencer.

Lecture : Romains 8 v 20 :Car la création a été soumise à la vanité….

Retrouvez pleins d’autres poèmes du même auteur en cliquant sur le lien suivant :

http://www.poesie-chretienne.com/#

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *